Décès de l’écrivain et philosophe et politologue djiboutien, Omar Osman Rabeh

Né en 1946, Omar Osman Rabeh était un militant nationaliste de la première heure, s’engageant dès son jeune âge dans la lutte contre l’occupation coloniale.

Après l’accession à la souveraineté nationale, il exerce les fonctions de directeur de l’Ecole Normale et publie en 1984 le plus célèbre de ses ouvrages : « Le cercle et la spirale », un roman autobiographique dans lequel il retrace son propre parcours.

S’ensuit une longue période d’exil en France et au Canada ponctuée par la parution de plusieurs essais dont « République de Djibouti ou roue de secours d’Éthiopie. »

Il rentre au pays au début des années 2000 et devient conseiller du chef de l’Etat à l’éducation et à la recherche, avant d’être nommé à la tête de l’Institut de géopolitique au Centre d’études et de recherches de Djibouti (CERD).